Torngat Metals

Un développeur de terres rares

Au Québec, Canada

Nous sommes une société canadienne privée, dont le siège social est situé à Montréal, au Canada.

Le projet d’éléments de terres rares de Strange Lake à Nunavik, Québec, est entièrement financé pour une étude de faisabilité bancaire (BFS), appuyé par 50 millions de dollars américains de notre partenaire stratégique Cerberus Capital.

Avec nos partenaires techniques de premier plan et de solides ambitions en matière d’ESG-indigène et d’autochtonie, Torngat Metals est positionné comme un atout stratégique pour l’Amérique du Nord.

Notre vision

Notre vision est d’être le fournisseur reconnu de terres rares socialement et écologiquement avancées pour les marchés à faible émission de carbone, de mobilité électrique et d’énergies renouvelables.

Notre mission

Notre mission est de construire une entreprise qui génère une valeur économique exceptionnelle et des avantages sociaux, guidée par les normes les plus élevées en matière d’ESG-indigène , la collaboration avec les peuples autochtones sur leurs terres traditionnelles et l’utilisation des technologies et de l’ingénierie de pointe dans le monde.

Strange Lake

Projet proposé

Nous proposons de produire et de transporter du concentré de terres rares du projet Strange Lake Rare Earth situé dans le Nunavik, au nord du Québec, jusqu’à une raffinerie de Torngat Metals dans le sud du Québec, où nous produirons des oxydes séparés.

Notre étude de pré-faisabilité sera terminée en 2024, avec des améliorations majeures du projet, des coûts en capital et en exploitation simplifiés. Ensuite, une étude de faisabilité bancaire sera réalisée.

Des essais pilotes à grand volume sont en cours pour optimiser des processus fortement efficaces en matière d’eau, d’énergie et de réduction des déchets pour produire des oxydes rares séparés.

Oxydes de terres rares

Marché en croissance ; offre limitée

Il y a de bonnes perspectives pour les matériaux des terres rares en raison de la demande croissante en énergie éolienne, en véhicules électriques et dans de nombreuses autres technologies utilisant des aimants permanents.

  • D’ici 2030, une augmentation de la demande en terres rares jusqu’à cinq fois est envisagée seulement pour les véhicules électriques.
  • À l’heure actuelle, la Chine fournit environ 80 % du marché mondial de terres rares séparées et raffinées, tout en important également une partie importante de leurs terres rares.
  • L’industrie et les nations occidentales se concentrent sur la diversification de l’approvisionnement qui est également traçable et produit de manière durable.